Un « PowerPoint constructiviste »


Pour plusieurs, la première utilisation de l’informatique en salle de classe est d’accompagner un cours avec un diaporama, majoritairement créé à l’aide de Microsoft PowerPoint. C’est bien, on peut y mettre de la couleur, des images, des animations, du son et des liens Internet.

Cela remplace donc les acétates, mais en mieux!

Pourtant, on peut aller pas mal plus loin avec ce logiciel. Il est possible de créer des liens entre les diapositives favorisant ainsi une participation active des élèves. C’est ce que j’appelle le « PowerPoint constructiviste ». La présentation n’est plus linéaire et séquentielle, mais tout à fait éclatée et en réponse aux interventions des élèves.

Pour bien faire, il est préférable de se bâtir une carte conceptuelle de la structure avant de créer le disporama.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s